30 mars 2012

Vingt ans (et de un)

1992-2012. Depuis vingt ans j’ai la chance de parcourir le pays d’origine de mon mari, le Vietnam. Mon dernier voyage date de la semaine dernière et j’étais accompagnée d’une de mes sœurs. Elle me disait qu’elle avait envie d’aller sillonner les routes vietnamiennes après avoir entendu parlé depuis tant d’année. Chose faite. Avec  Buffalo Tours, une agence vietnamienne très efficace, j’ai concocté un parcours du sud vers le centre du pays. C’est la première fois que je voyage avec cette agence, je voulais essayer une nouvelle ; pourtant, j’étais toujours très satisfaite avec Exotissimo. Mais maintenant je peux proposer deux agences, toutes les deux très efficaces et sérieuses.
Ce voyage était tout de même particulier pour moi ; je voyageais seule avec sœur, guide et chauffeur ; pas de mari qui servait de traducteur. Mais tout allait merveilleusement bien et les quelques mots de vietnamien que je connais entre temps m’ont été très utiles. Même avec mes belles-sœurs je me suis débrouillée toute seule, pourtant, il y a qu’une qui parle un peu l’anglais… On a bien rigolé !
Saigon, la capitale économique du pays ; elle vibre, elle grouille, presque 24h sur 24h. On ne peut pas s’y ennuyer ; rien que d’être assis dans une voiture (ou à l’arrière d’une mototaxi « Xe om ») on ne sait pas ou regarder, tellement il y a du trafic. Observer le trafic ? Mais oui, il faut le voir pour le croire ; ça marche un peu comme une fermeture éclair, peu importe si il y a des feux de circulations. Etonnement, on rencontre que très peu d’accident ou d’accrochage, pourtant, les deux roues frôlent continuellement les carrosseries des voitures (pas forcement en la touchant). Vu la densité du trafic, ils ne peuvent pas vraiment conduire vite, donc, chacun s’enfile comme il le peut.
Pour traverser une route, là aussi il faut « s’accrocher » et oser ! Première règle : NE JAMAIS COURIR en la traversant ; regardez le conducteurs (plutôt les conducteurs…) dans les yeux et avancer lentement. Mais oui, c’est comme ça que ça marche. Aujourd’hui, au centre-ville de Saigon, il y a même une brigade en uniforme « vert caca d’oie » qui sont uniquement là pour aider les touristes à traverser les routes ! Ne refusez pas leur aide, ils sont si fières de pouvoir rendre service.
Culturellement parlant, il y a que très peu de choses à découvrir à Saigon (officiellement appelle Ho Chi Minh City, mais je n’arrive pas à l’utiliser…). Mais à la place, il y a du shopping à faire !! Bien sûr, aujourd’hui on trouve les mêmes enseignes que dans d’autres métropoles, ce n’est pas de ce genre de shopping que je parle. Il y a un peu partout de boutiques plus ou moins jolies proposant de l’artisanat vietnamien, des galeries d’art ou on déniche des copies de grands Maitres et des créations locales. Mais, Buffalo Tours nous a quand même fait visiter quelques anciens temples dispersés un peu partout dans la ville.
Le célèbre marché couvert de Bin Thanh est devenu, à mon opinion, une attrape touristique. Il a bien perdu de son charme d’antan. Mais, du coup, les allées ont été aérées et on ne suffoque plus comme avant.
Puis, deuxième règle très importante, MARCHANDEZ !! Commencez à réduire le montant par la moitié et attendez. Comme dans d’autres pays, c’est presque devenu un jeu, il faut le jouer pour ne pas se faire « traire comme une vache à lait ».
Si vous avez que peu de temps et vous désirez découvrir un maximum, je vous conseille vivement l’aide d’une agence (voir plus haut les noms). Online vous organisez tout avec eux, vous payez et ensuite, plus de soucis. Vous êtes cherchez et déposez à l’aéroport, pris en charge depuis votre hôtel pour tous les tours que vous avez prévu et, pour profiter encore plus, demandez la demi-pension ! Pourquoi ? Ceci vous permettra de déguster des plats locaux que vous n’auriez probablement jamais commandés sur une carte, mais une fois devant vous, vous n’y résisteriez pas ! Je vous assure, l’une comme l’autre des deux agences vous amène toujours dans de jolis endroits avec un bon choix de plats.1992-2012. Depuis vingt ans j’ai la chance de parcourir le pays d’origine de mon mari, le Vietnam. Mon dernier voyage date de la semaine dernière et j’étais accompagnée d’une de mes sœurs. Elle me disait qu’elle avait envie d’aller sillonner les routes vietnamiennes après avoir entendu parlé depuis tant d’année. Chose faite. Avec  Buffalo Tours, une agence vietnamienne très efficace, j’ai concocté un parcours du sud vers le centre du pays. C’est la première fois que je voyage avec cette agence, je voulais essayer une nouvelle ; pourtant, j’étais toujours très satisfaite avec Exotissimo. Mais maintenant je peux proposer deux agences, toutes les deux très efficaces et sérieuses.

Ce voyage était tout de même particulier pour moi ; je voyageais seule avec sœur, guide et

8 mars 2012

Le temps - Die Zeit

Les heures, jours, semaines et mois filent à grande vitesse et je ne trouve pas le temps de vous fournir régulièrement de nouvelles histoires, découvertes ou anecdotes sur la toile virtuelle qui est l’ordinateur.
Là, je prépare l’arrivée d’une de mes sœurs avec laquelle nous partirons pour lui faire découvrir une partie du Vietnam, pays que je commence à très bien connaitre.
Soyez donc indulgents et armez-vous de patience, je ne l’oublie pas, mon blog, une partie de moi dévoilant mes aventures asiatiques.


A tout bientôt !

Die Stunden, Tage, Wochen und Monate fliegen nur so dahin und ich verbringe nur wenig Zeit damit, Euch regelmässig neue Geschichten, Entedeckungen und Anektoten via Bildschirm zu vermitteln.
Momentan bereite ich die Ankunft einer meiner Schwestern vor; zusammen ziehen wir dann durch einen Teil Vietnams, ein Land das sie noch nie besucht hat und das ich in der Zwischenzeit recht gut kenne.
Seid einfach etwas geduldig mit mir. Ich vergesse meinen Blog nicht, er ist ja ein Teil von mir der etwas über mien Leben in Asien enthüllt.
Bis bald!

2 mars 2012

Deuxième main

Régulièrement arrive dans ma boite aux lettres le magazine Impulse, revue faite par et pour les  expatriés germanophones. A chaque fois j’y découvre des articles ou conseils intéressants et cette fois-ci, pour vous, les « shoppeuses », une rubrique particulière. Quelques adresses de magasins deuxième-main. Non, non, pas ceux au centre-ville avec tous les sacs griffés qui coutent encore quelques centaines de dollars, mes adresses sont plutôt des petites cavernes d’Ali Baba, parfois bien en dehors des sentiers battus.
Le plus connu reste celui de l’Armée deSalut au 500 Upper Buki tTimah Road. Il est immense et si on est là au bon moment, on peut faire de superbes affaires ; mais il faut y aller souvent et être patient pour pouvoir parcourir les deux étages.
New2U est le magasin de la Singapore Council of Women’s Organisation, SCWO, assez connu également dans la communauté des expatriés. Vous le trouvez au 96 Waterloo Street. Il est ouvert du lundi au vendredi de 10h30 à 14h30. Pour vous désaltérer après les emplettes, vous pouvez vous reposer au café « Torte » juste à côté !
Fonde en 1971 par des expatriés britanniques, il y a le MINDS Thrift Shop au 800 Margaret Drive. Il est ouvert les lundis, mardis et mercredis de 10h00 à 15h00.
Puis, loin des coins des occidentaux, au milieu de Geylang, No 1 Lorong 23 Geylang, vous trouvez le magasin Hi Thrft Shop@HighPoint Community ServiceAssociation. C’est le magasin le plus authentique où vous ne croiserez probablement aucun »blanc ». L’organisation s’occupe essentiellement d’anciens prisonniers et d’ex toxicomanes. Ils vendent beaucoup d’articles de ménages, DVD et des vêtements. Mardi et mercredi de 10h00 à 21h00, jeudi à samedi de 10h à 17h30
Selon mon magazine, le long trajet au 10 Simei Street 3, vaut la peine. Vous i trouverez le magasin Something Old Something New. Des jouets, objets de ménages, livres et habits, sont proposés à la vente dans un environnement propre et bien ordonné. Lundi à samedi de 10h à 16h30.

J’espère que ce petit résumé vous sera utile et je serai ravie de recevoir vos impressions si jamais vous êtes aller faire un tour dans une de ces boutiques. Comme vous pouvez le constater, tous ce magasins dépendent d’une organisation caritative, donc, en achetant leur marchandise, on contribue à soulager des souffrances des uns et des autres.

02.Mars 2012

Comme je suis de nature curieuse, je suis partie à la découverte de deux magasins deuxième main ce matin. Le premier, New2U, a Waterloo Street est intéressant pour les livres, CD et DVD’s. Le reste, ça va. Mais il y a tout de même un choix non négligeable parmi les vêtements.
Le deuxième, a Margaret drive, MINDS thrift shop, était, a notre avis, mieux achalandé que le premier et on voit qu’il est situé dans un quartier bien plus « huppé » que le premier ! Et, en plus, ce n’est pas l’éternel odeur de naphtaline qui vous accueil, mais plutôt des essences naturelles ; un point non négligeable pour nos narines sensibles. Il y a moins de vêtements mais plus d’articles de maison et de jouets.  Mais attention, il est ouvert que trois jours par semaine !